• justinemarchetti

Baptême de parapente aux gorges du Verdon

Mis à jour : 15 déc. 2020

Cela faisait des années que je ne pensais qu'à une chose : planer, voler tel que le font les oiseaux. J'ai toujours envié ces derniers qui virevoltent sans effort au-dessus de nos têtes.

Le parapente est un formidable moyen de ressentir l'air frais caresser le visage, de comprendre comment les courants gonflent le parachute ou cessent de le porter, et bien-sûr de s'offrir de magnifiques panoramas sur notre planète Terre.


Vous volez avec-moi ?


J'ai effectué mon baptême de parapente avec Roc n' Vol, une école située sur Moustiers-Sainte-Marie qui propose cette prestation ainsi que des stages de perfectionnement toute l'année.


Pour ma part, j'ai choisi un vol d'une durée approximative de 45mn / 1h au prix de 150€ au départ d'Aiguines (83). Je suis partie sur cette prestation d'une part car le temps de vol était suffisamment long pour bien profiter de l'activité, et d'autre part car je souhaitais survoler les gorges du Verdon et le lac de Sainte-Croix, ce qui n'est pas forcément permis par l'ensemble des baptêmes.


Ci-dessous le lien renvoyant vers la page relative au parapente en biplace* de Roc n' Vol :

http://www.rocnvol.com/activite-aerienne-verdon-biplace.php


*L'école propose également d'autres activités en outdoor afin de découvrir cet incroyable coin de France de manière originale.


Mon moniteur s'appelait David, et si jamais vous avez la possibilité de choisir avec qui voler, je ne peux que vous le recommander les yeux fermés. Prévenant, rassurant, bourré d'humour et d'anecdotes... bref la personne idéale pour un baptême !



On sent que l'école et les moniteurs sont rodés à l'exercice : à midi pile, nous partons en mini-bus vers le lieu de décollage, situé sur les hauteurs d'Aiguines. Après 5 petites minutes de marche à travers la garrigue, nous atteignons la plateforme d'envol.


Je suis finalement assez peu angoissée, contrairement à ce que je pensais. L'excitation, elle, est à son comble. Cela fait 9 longues années que j'attends de m'envoler.


Nous enfilons nos baudriers, nos moniteurs défont les parachutes et démêlent tant bien que mal les innombrables cordes multicolores. Je suis la troisième à partir, et David profite de notre temps d'attente pour me briefer sur le décollage et détendre un peu l'atmosphère.


Mon tour arrive enfin. Le vent est fort, bien orienté pour nous soulever du sol. Comme expliqué quelques minutes auparavant, je m'évertue à faire de grands pas puis à courir sans me laisser tomber en arrière. Mission accomplie ! Nous nous élevons de la plateforme du premier coup (et je peux vous assurer que je n'étais pas peu fière).


Malgré les apparences - les décollages semblent toujours assez violents à vivre - je suis rapidement à mon aise, confortablement installée dans ma sellette. On perçoit finalement très peu la distance nous séparant du sol, et le sensation de vertige n'existe pas (pour rappel, le vertige n'arrive que lorsque les pieds touchent le sol). La toile du parachute glisse sans bruit dans le ciel, et de magnifiques paysages commencent à se dévoiler sous nos yeux.


Pour prendre de la hauteur et ainsi pouvoir survoler sans risque les gorges, nous tournoyons longuement le long d'une paroi rocheuse afin de bénéficier d'un courant ascendant (chaud). Nous profitons d'une vue à 360° sur le lac de Sainte-Croix et sa couleur émeraude exceptionnelle, ainsi que sur les plaines et collines du Haut Var.


Crêtes des gorges du Verdon et parapente
Vue sur les gorges

Nous parvenons enfin au sommet des crêtes, et là le spectacle laisse réellement sans voix...


Les sommets dénudés du Verdon côtoient les abruptes falaises calcaires qui encerclent le Verdon, au ton bleu clair laiteux. La Terre laisse entrapercevoir sa courbure lorsque nous regardons à l'horizon. Il règne une sensation d'infini à cette hauteur. Imaginez-vous seul(e) face à l'immensité du paysage à une altitude oscillant entre 3 et 4 kilomètres...


Les nuages jouent à cache cache, et malgré le manque de luminosité par moment, le spectacle reste grandiose. Les mots me manquent, et je reste longtemps silencieuse pour m'imprégner au maximum de cette vue.



Nous commençons à amorcer notre descente. Pour cela, nous prenons la direction du lac. Sur notre droite s'esquisse le sublime village de Moustiers - qui fera l'objet d'un article cela va s'en dire - puis nous effectuons un virage pour nous mettre dans l'axe avec la plage du Galetas sur laquelle nous allons atterrir.


D'autres parapentes viennent se joindre à nous, et s'ensuit un ballet aérien vraiment impressionnant !


nb : je suis la voile bleue, verte et blanche


Nous avons en ligne de mire notre point de chute. David me donne quelques explications afin de réussir l'atterrissage qui est le moment le plus délicat comme dans n'importe quel vol.


Je suis un peu stressée, mais tout se passe tellement vite que je n'ai pas le temps de réfléchir. J'essaie d'appliquer du mieux que je peux les conseils donnés, et c'est à nouveau une réussite ! Je ne m'effondre pas au moment de toucher le sol et cours un peu comme mon moniteur me l'avait demandé. Après m'avoir félicitée et enlevé tout mon harnachement, le moment de dire au revoir à David est arrivé.


Je l'ai remercié une bonne dizaine de fois pour ce moment hors du temps. Et afin de garder une trace de cette merveilleuse expérience, mon chéri nous a immortalisés.


David et moi nous félicitons pour ce vol exceptionnel
Atterrissage réussi !

Vous l'aurez compris, le parapente est une expérience que je recommande à 200% !


Voici les quelques précautions et conseils que je donnerai afin de profiter, en toute sécurité :


_ Bien s'hydrater avant le départ

_ Ne pas partir le ventre vide (mais ne pas trop manger non plus)

_ Bien se couvrir (notamment le haut du corps) car même en été il fait frais une fois en l'air

_ Penser à porter des lunettes de soleil

_ Déposer son portable ou le laisser dans le sac à dos du moniteur

_ Choisir avec attention son école de parapente pour voler sereinement

_ Privilégier un baptême court (20/30 mn de vol) si l'on a envie de tenter l'expérience mais que l'appréhension est présente

_ Ne pas hésiter à dire à son moniteur que l'on ne se sent pas bien (froid, nausée, mal de tête...)

_ Garder en tête que même si le parapente n'est pas un sport extrême à proprement parler, il se peut que parfois vous soyez surpris par certains phénomènes naturels : vous pouvez rencontrer des trous d'air ou au contraire être propulsé(e) par un courant ascendant. Sensations garanties !


J'espère cher(e) voyageur(s) que ce récit t'aura plu et donné la sensation d'avoir volé en ma compagnie. Le parapente est une formidable expérience que tout le monde devrait vivre au moins une fois dans sa vie à mon sens. Cela m'a permis de découvrir la Provence de façon atypique et sportive, tout ce que j'aime !


Si tu souhaites en apprendre davantage sur mon séjour au Verdon, je t'invite à lire l'article que j'ai rédigé pour Magnificent World, dont le lien est ci-dessous :


https://www.magnificentworld.com/gorges-du-verdon-france/



Cela pourrait être une activité insolite à insérer dans un circuit personnalisé en Provence non ?



unpasverslhorizon par justinemarchetti - octobre 2020





Écrire, raturer,

effacer, reformuler,

jeter ses mots sur

le papier...

Bref s'exprimer.

  • Instagram