• justinemarchetti

Balade dominicale dans le massif des Alpilles

Mis à jour : 18 oct. 2020


Le week-end dernier, ma mère et moi avons enfilé très tôt nos chaussures pour randonner à la fraîche. Bien que nous connaissons le parc régional des Alpilles comme le fond de notre poche, nous adorons en explorer les moindres recoins. En effet ce massif calcaire offre d'innombrables surprises et des formations naturelles surprenantes...


Mais trêve de bavardages, je vous propose de nous mettre en route !


Arche naturelle
Au coeur des Alpilles

La randonnée débute près du monastère Saint-Paul-de-Mausole, rendu célèbre par le peintre néerlandais Vincent Van Gogh, qui y séjourna un an dans le cadre de son internement (nous aurons l'occasion d'en reparler dans un futur récit).


Le chemin traverse les champs d'oliviers bordés de pins et de cyprès, végétation typique de la Provence. Rapidement, nous atteignons le site antique de Glanum et admirons à travers le haut grillage les lignes élancées et délicates d'un fronton de temple s'élever vers les cieux. La douce lumière de ce matin de septembre sublime ces vestiges du temps, en leur apportant une teinte chaleureuse.


Nous ne nous attardons pas, et reprenons la route en direction des crêtes découpées.

En chemin, nous tombons nez à nez avec une ancienne entrée de carrière. À l'époque, le calcaire blanc de la région en était extrait. Bien que l'accès soit formellement déconseillé, la tentation était grande d'aller y faire un tour... c'était sans compter sur ma mère qui m'a interdit d'y aller (tant pis, ce sera l'occasion de refaire une randonnée)



Le sentier chemine au coeur des Alpilles, sans grande difficulté particulière. Nous longeons des falaises colorées, traversons des canyons creusés par les années, et profitons du chant mélodieux des oiseaux qui évoluent dans ce cadre enchanteur. En cours de route, nous avons même le privilège de rencontrer des cavaliers juchés sur leurs montures.


Promenade à cheval à la fraîche
Cow Boys provençaux

Arrive enfin le moment tant attendu : la bifurcation qui nous permettra, après une brève mais intense ascension de rejoindre les sommets et crêtes du massif. Après huit minutes sportives malgré l'ombre offerte par la végétation et l'aménagement du chemin, nous parvenons au pied des échelles. Car oui, compte tenu de l'inclinaison des marches, nous ne pouvons pas parler d'escaliers. Jugez-vous même...



C'est une grande première pour nous ce passage, et gare au personnes sujettes au vertige ! Tandis que je me réjouis de la vue imprenable offerte par ce tronçon et m'amuse à photographier les perspectives, ma mère prend sur elle pour me suivre (et big up à elle, elle a surmonté sa peur et m'a rejoint au sommet après quelques minutes).


Mais le jeu en vaut la chandelle ! Quel émerveillement d'observer les Alpilles sous cet angle. D'autant plus que le soleil, bien levé à présent, nous réchauffe et embrase le paysage d'une sublime teinte de feu.



Il est à présent l'heure pour nous de redescendre... mais cela ne fait aucun doute que je reviendrai voir cet incroyable panorama et que je continuerai ma marche jusqu'à un autre incontournable... affaire à suivre donc.



J'espère cher(e) voyageur(se) que cet article aura éveillé en toi une certaine curiosité pour ce lieu atypique ! Nous avons pris en tous cas beaucoup de plaisir à nous y rendre.

Comme quoi, bien que la Provence soit une région plébiscitée et connue dans le monde entier, il reste encore de nombreux coins secrets où s'aventurer ;)


Cela pourrait être une balade insolite à insérer dans un circuit personnalisé en Provence non ?



unpasverslhorizon par justinemarchetti - septembre 2020






Écrire, raturer,

effacer, reformuler,

jeter ses mots sur

le papier...

Bref s'exprimer.

  • Instagram