• justinemarchetti

Porquerolles, l'île aux mille beautés

Mis à jour : 18 oct. 2020

Eau cristalline, nature sauvage, douceur de vivre... voici l'île la plus célèbre du Var succinctement décrite.


Cela faisait des années que je ne m'y étais pas rendue, et nous avons pris l'excuse de mon anniversaire pour y passer la journée. Mon excitation était palpable, j'en gardais un excellent souvenir malgré les années écoulées depuis ma dernière visite...


Je vous emmène dans nos pas ?


Située à seulement vingt minutes de la côte varoise, c'est depuis l'embarcadère de la Tour Fondue qu'appareille la navette faisant la liaison. Nous prenons le bateau aux alentours de 10 heures et demie, et approchons doucement de l'île.


Déjà, la beauté de ses côtes nous subjugue : l'eau est limpide, et des dégradés de bleus se détachent dans la Méditerranée, particulièrement calme ce matin-là. Des rochers découpés semblent choir dans la mer, et leur tonalité orangée reflètent la douce lumière.

Nous longeons longuement l'île avant de débarquer, et profitons de ces instants avec une intensité sans pareille.


Arrivés au port, nous décidons de nous mettre au rythme de Porquerolles qui s'éveille doucement. Malgré l'heure avancée, un calme certain règne sur les quais (ce qui est peu habituel en haute saison). Nous avons envie de prendre le temps, de profiter, quitte à nous focaliser sur une partie seulement de l'île. C'est ce que nous faisons en jetant notre dévolu sur la plage d'Argent, à quelques centaines de mètres à l'est du village.



Sur le chemin, les maisons insulaires dévoilent leur charme suranné. Les crépis, rongés par les assauts du temps et le sel marin, révèlent des couleurs vives et solaires. Les maisons sont peintes dans des couleurs chaudes ; les jardins et façades sont fleuris : palmiers, bougainvilliers, lilas, jasmins, glycines... autant d'essences typiques des côtes méditerranéennes.


Quel plaisir pour les sens de déambuler dans ces jolies ruelles, où seuls se font entendre les vélos des vacanciers et l'écho des vagues venant s'échouer sur la grève !


Rapidement, nous atteignons notre destination. Il n'existe aucun mot pour décrire le sentiment que nous éprouvons à cet instant précis... le spectacle des pins parasols, semblant toucher le ciel, qui contrastent avec l'eau azuréenne de la mer est sublime.



Nous nous installons à l'ombre des arbres, sur un monticule dominant la plage et offrant une vue à 180° sur la côté varoise. Malgré le ciel de plus en plus menaçant, nous apprécions le moment. Une douce brise nous berce et nous enveloppe de son souffle, les mouettes partant à la chasse réalisent un ballet millimétré, et nous ne pouvons cesser de nous extasier devant la beauté des lieux.


Nous restons là un bon moment, en silence, les yeux plongés dans le Grand Bleu à observer les voiliers chalouper sous l'effet de la houle.



Nous reprenons la route. Nous avons passé beaucoup de temps à la plage d'Argent, et la météo nous oblige à abréger notre séjour sur l'île. Pour retourner au port, nous empruntons un joli chemin côtier qui permet de découvrir de petites criques désertes. Nous ne pouvons nous empêcher d'y faire une halte.



Nous hâtons le pas et arrivons à l'embarcadère. La navette n'étant pas là, nous allons jeter un coup d'oeil à la plage de la Courtade. Nous grimpons sur un promontoire afin de bénéficier d'un joli point de vue. Nous ne sommes pas déçus : malgré le manque de luminosité, Porquerolles nous offre à nouveau ses eaux aux teintes turquoises. Plus surprenant, notre belvédère a des airs de Bretagne : rochers massifs, plantes rases et fleuries, des bateaux au large, un ciel nuageux. Tous ces éléments apportent beaucoup de caractère au paysage.



Il est enfin l'heure pour nous de quitter cette île de beauté pour rejoindre la terme ferme.

C'est avec un petit pincement au coeur que nous laissons Porquerolles derrière nous, mais avec l'intention d'y retourner très vite !


J'espère cher(e) voyageur(se) que ce récit aura éveillé en toi l'envie de prendre le large afin de rejoindre Porquerolles et ses merveilles naturelles. De notre côté, nous avons pris beaucoup de plaisir à nous y rendre et attendons impatiemment de compléter notre visite, que nous effectuerons certainement à vélo.


Cela pourrait être une sortie incontournable à intégrer dans un circuit personnalisé en Provence non ?



Un Pas vers l'Horizon par justinemarchetti - octobre 2020


Écrire, raturer,

effacer, reformuler,

jeter ses mots sur

le papier...

Bref s'exprimer.

  • Instagram